Pharmacrime 3

Protéger la chaîne d’approvisionnement licite européenne du médicament contre l’introduction de faux médicaments.

Initiée par l’Institut de Recherche Anti-Contrefaçon de Médicaments (IRACM), avec le soutien de la Commission Européenne, la conférence Pharmacrime 3 s’est tenue les 26 et 27 mars au siège d’Interpol à Lyon, pour finaliser un projet européen clé dans la lutte contre la contrefaçon de médicaments.

Cette conférence qui a réuni les experts santé, police et douanes de 27 Etats Européens avait pour objectif de renforcer l’efficacité des investigations dans les enquêtes contre le trafic de médicaments falsifiés. Elle doit contribuer à standardiser les pratiques aux fins de faciliter l’entraide pénale internationale.

Ce sont une centaine d’experts de l’Union Européenne qui ont finalisé ce guide opérationnel d’enquête « A Practical Guide for EU Investigations on Falsified Medicines » qui a été ensuite diffusé aux enquêteurs des Etats de l’Union Européenne, dès juin 2014.

Devant le succès des deux premières phases de Pharmacrime consacrées au partage des bonnes pratiques en matière de trafic de faux médicaments et aux méthodes de lutte contre ce trafic sur internet, l’IRACM et ses partenaires associés lancent ce nouvel outil qui s’attaque aux problématiques liées à l’introduction de faux médicaments dans la chaîne d’approvisionnement licite européenne du médicament.

L’objectif spécifique de Pharmacrime 3 a été de délivrer un guide pratique pour les enquêteurs européens en charge des enquêtes contre les groupes criminels tentant de pénétrer la chaîne d’approvisionnement légale avec des médicaments falsifiés. La conférence a été soutenue financièrement par la Commission européenne et l’Institut International de Recherche Anti-Contrefaçon de Médicaments (IRACM).

Plusieurs partenaires dont l’IRACM ont travaillé ensemble pendant des mois sur ce projet. Un atelier d’experts européens a réuni 25 participants près de Paris, en janvier 2014. Une conférence de deux jours a servi à réviser et ajuster le guide sur les besoins attendus des enquêteurs de l’UE.

Le projet a débuté en mai 2013 et s’est terminé en juillet 2014. Le guide d’enquête européenne a été produit et traduit en 12 langues de l’Union Européenne. Il a été diffusé à toutes les autorités compétentes de l’UE en juin 2014.

La conférence a été financée par la Commission européenne et l’Institut International de Recherche Anti-Contrefaçon de Médicaments (IRACM), et a été organisée par Eucojust [lien vers www.eucojust.org]  (Association for European cooperation on Justice and Home Affairs.

Partenaires associés dans le projet Pharmacrime 3

  • INTERPOL (International Criminal Police Organisation),
  • IRACM (International Institute of Research Against Counterfeit Medicines),
  • IMB (Irish Medicines Board),
  • MHRA (Medicines and Healthcare products Regulatory Agency),
  • OCLASEP (Office Central de Lutte contre les atteintes à l’environnement et à la Santé Publique – French Gendarmerie),
  • PFIPC (Permanent Forum on International Pharmaceutical Crime),
  • PSI (Pharmaceutical Security Institute).

• Lire le communiqué de presse Pharmacrime 3 : à l’initiative de l’IRACM et de la Commission Européenne, les experts de 27 Etats européens en matière de lutte contre les médicaments falsifies se réunissent au siège d’Interpol à Lyon.”

• En savoir plus sur Pharmacrime 3.