Pharmacrime 1

Combattre le crime pharmaceutique.

Devant le développement de la criminalité pharmaceutique, un groupe d’experts européens a créé le premier projet Pharmacrime afin de réagir contre ce qui devient un fléau à l’échelle mondiale. Il a semblé nécessaire de fournir un guide de bonnes pratiques aux enquêteurs européens. Ce guide a été validé lors d’une conférence internationale à Bruxelles, du 27 au 29 septembre 2010, sur « les médicaments contrefaits et la criminalité organisée – PHARMACRIME ».

Plus de 130 experts de 27 Etats membres de l’UE – ainsi que de l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, le Kosovo, la Macédoine, la Suisse, la Russie, la Serbie et les Etats-Unis – ont participé au projet. Des hauts fonctionnaires de la santé, de l’application des lois, les autorités judiciaires et les experts de l’industrie pharmaceutique étaient présents.

Cette conférence a été organisée en partenariat avec la Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA), la German Judicial Custom Administration (ZKA), la Judicial Customs Administration (SNDJ) et Sanofi-aventis.

– En savoir plus sur Pharmacrime 1.