FORMATION

Disposer de personnels sensibilisés aux dangers de la contrefaçon et formés à la détection des faux médicaments constitue un prérequis indispensable pour s’engager dans cette lutte. C’est pourquoi l’institut a développé ces dernières années des formations spécialisées de haut niveau dispensées dans toutes les régions du globe.

La complexité des médicaments, leur grande diversité et l’évolution perpétuelle des techniques de dissimulation mises en œuvre par les trafiquants rend particulièrement délicate la détection des contrefaçons. Aussi, les formations s’adressent essentiellement aux acteurs de terrain et leur fera bénéficier d’une information fiable et précise relative aux produits de santé.

Pour toutes ces raisons, l’IRACM est convaincu que la formation de l’ensemble des acteurs de terrain et qu’une large circulation d’une information fiable et précise relative aux produits de santé constituent les principaux leviers dans la lutte contre le trafic de faux médicaments.

Les programmes et modules de formation couvrent l’ensemble des thématiques suivantes :

  •  Connaissance du médicament
  •  Rôle des agences de santé
  •  Traçabilité et sourcing
  •  Perméabilité aux frontières
  •  Flux financiers
  •  Notions liées à la propriété intellectuelle
  •  Intervention de la police
  •  Action européenne contre le faux médicament
  •  Bonnes pratiques de la chaîne de distribution
  •  Problématique internet
  •  Approche judiciaire

Les sessions de formation sont animées par des spécialistes internationaux ou experts issus des grands organismes engagés dans la lutte contre la contrefaçon de médicaments tels qu’Interpol, l’Organisation mondiale des douanes (OMD), l’agence de santé européenne, le conseil de l’Europe, etc.

Outre les formations, l’IRACM intervient dans les conférences internationales pour sensibiliser les participants au fléau grandissant de la contrefaçon de médicaments. Les sujets abordés sont :

  • La compréhension et l’estimation du phénomène : mieux cerner les contours du trafic et définir les termes du problème posé à son pays, procéder à des évaluations quantitatives et qualitatives précises sur l’ampleur du trafic, identifier le profil des principaux protagonistes du trafic, etc.
  • La mise en œuvre d’actions correctives et préventives.
  • Prioriser et coordonner les actions de terrain, optimiser les procédures, choisir des dispositifs techniques anti-contrefaçon, élaborer des plans et contenus de formation, adapter la règlementation.

Tout ce que vous avez voulu savoir sur le faux médicament

L’IRACM a mis en ligne fin 2014 un e-learning accessible gratuitement et destiné à tous les publics. Ludique et pédagogique, ce module présente toutes les bases sur la contrefaçon du médicament.