PRÉVENTION

S’il atteint des proportions inquiétantes, le trafic mondial de médicaments falsifiés est loin d’être une fatalité. Partout dans le monde, un ensemble de mesures efficaces permettent d’endiguer le fléau et de mieux protéger les populations.


Partout dans le monde, un ensemble de mesures efficaces permettent d’endiguer le fléau et de mieux protéger les populations. Conduites tour à tour par les gouvernements, les agences de santé, les associations et les laboratoires pharmaceutiques ou de concert entre les différents acteurs, ces approches sont extrêmement variées et complémentaires.

Elles visent à engendrer des comportements vertueux, à accroitre la vigilance ou encore à sécuriser les produits pharmaceutiques et leurs filières d’approvisionnement. Coordonnées à grande échelle et optimisées au sein d’une stratégie globale, ces démarches permettraient de rééquilibrer la balance des risques en faveur des patients et au détriment des trafiquants

1. Informer, former et conseiller les professionnels de santé

Les professionnels de santé regroupent l’ensemble des personnes intervenant dans la conception, la production, la régulation, la distribution, la commercialisation des médicaments ou l’administration des soins. Depuis le laboratoire pharmaceutique, producteur du médicament, jusqu’au patient qui le consomme, tous ces professionnels (médecins, pharmaciens grossistes ou détaillants, infirmiers, aides soignants mais aussi personnels administratifs) constituent autant d’intermédiaires compétents et privilégiés pour traquer les faux médicaments.

Lire la suite

2. Sécuriser les chaines d’approvisionnement

En Amérique du sud dans les hôpitaux, en Grande-Bretagne, en Chine, aux USA ou au Pakistan dans des officines, dans les pharmacies en ligne sur internet.
Partout dans le monde, à plus ou moins grande échelle (incidents isolés ou filières démantelées), la découverte de médicaments falsifiés au sein des réseaux d’approvisionnement officiels atteste de la nécessité de sécuriser toujours mieux les circuits de distribution locaux ou internationaux.

Lire la suite

3. Organiser la vigilance, surveiller les incidents et systématiser les remontées d’informations

La qualité des informations recueillies, leur large diffusion et la réactivité dans leur traitement par l’ensemble des acteurs constituent également des vecteurs de sécurisations des systèmes de santé.

Lire la suite

4. Faciliter l’accès aux véritables médicaments dans les pays émergents

L’une des actions de prévention efficace consiste à mieux répondre à la demande de médicaments authentiques dans les pays émergents.
De nombreuses actions sont ainsi entreprises pour limiter les coûts d’achat au détail des médicaments pour les populations les plus défavorisées.

Lire la suite

5. Sensibiliser et communiquer auprès du grand public

Parmi les facteurs favorisant la prolifération des faux médicaments, le manque de sensibilisation des patients et le déficit général d’information sur les risques constituent une préoccupation majeure.

Lire la suite