Inde : nouvelle loi sur la vente de médicaments en ligne

Après une augmentation des cas de vente de faux médicaments en ligne, le gouvernement a décidé de renforcer la réglementation en vigueur pour assurer l’authenticité des pharmacies en ligne. Selon le nouveau projet de loi du ministère de la Santé et de la Famille, les e-pharmacies seront désormais tenues de s’enregistrer auprès d’une autorité centrale et ne seront pas autorisées à vendre des narcotiques, des tranquillisants et des psychotropes. Cette autorité centrale délivrera des licences pour trois ans et les e-pharmacies seront réglementées en vertu de la loi de 1945 sur les drogues et les cosmétiques ainsi qu’en vertu de la loi sur les technologies de l’information de 2000. Le projet prévoit que les e-pharmacies et les locaux d’où les e-pharmacies opèrent seront inspectés tous les deux ans. Toute violation de ces nouvelles règles pourrait entraîner la suspension ou l’annulation de licences.

Source : www.fortuneindia.com

Le marché noir des médicaments vétérinaires contrefaits, falsifiés et illicites représenterait jusqu’à 2 milliards de dollars par an

fake-veterinaireSelon le dernier rapport de l’association mondiale des médicaments vétérinaires HealthforAnimals, la distribution de médicaments vétérinaires illégaux passerait par des canaux illicites variés : sites Web douteux, médias sociaux, sites de e-commerce comme Alibaba et vendeurs ambulants. Il note également que des faux médicaments vétérinaires ont été trouvés dans la chaine de distribution légale de plusieurs régions du monde. L’association estime que ce marché noir serait en croissance créant une perte annuelle globale de 1 à 2 milliards de dollars pour les fabricants de médicaments légitimes.

Source : www.healthforanimals.org

Espagne : un homme arrêté pour trafic de produits dopants illicites

La police nationale a arrêté à Torremolinos un homme de 30 ans, propriétaire d’un magasin de suppléments sportifs, pour possession de substances dopantes illicites. Lors du contrôle du véhicule du suspect, les agents ont trouvé plusieurs boîtes de comprimés et d’injectables illégaux utilisés comme pour augmenter la masse musculaire. Plus de 52 000 doses de stéroïdes, d’anabolisants, d’hormones et d’autres traitements illicites, ont également été découverts dans sa villa. Il aurait importé ces médicaments, principalement de pays d’Europe de l’Est, de Chine et d’Inde, via des commandes sur Internet, pour ensuite les vendre au marché noir.

Source : www.diariosur.es

Belgique : Près de 4500 colis de contenant des médicaments illicites saisis en 2017

Les autorités belges ont saisi, l’an dernier, 4.472 colis postaux contenant des médicaments illégaux ou contrefaits. « De nombreux cas concernent de petites quantités de médicaments illégaux commandés sur Internet par des particuliers pour leur usage personnel. Certains dossiers sont cependant plus préoccupants de sorte que la saisie de ces colis postaux conduit à l’ouverture d’enquêtes administratives ou judiciaires », précise la ministre de la Santé. Parmi les médicaments les plus saisis : des compléments alimentaires, des pilules antidouleur, mais aussi des traitements contre les troubles de l’érection ou encore de l’épilepsie.

Source : www.rtbf.be