Zimbabwe : L’agence de santé du Zimbabwe a émis une alerte concernant de faux sirops contre la toux destinés aux enfants

L’agence de santé locale a été informée par la police, dans le cadre d’une enquête en cours, que du faux sirop de la marque Flumed® avait été vendu dans une pharmacie à Harare. À ce stade, plusieurs enquêtes ont été effectuées, et il est fortement suspecté que le faux sirop Flumed ® « soit de qualité inférieure ». Les informations sur l’étiquette du produit ne correspondent pas aux véritables informations de fabrication. Une analyse du produit falsifié a montré que les ingrédients actifs sont à des niveaux sous-thérapeutiques. Les faux produits vendus sous le nom «Flumed» portaient le numéro de lot 260511 et mai 2021 comme date d’expiration.

Source : www.herald.co

Togo : Six présidents africains sont attendus les 17 et 18 janvier prochains au Sommet de Lomé contre les faux médicaments

Cette initiative sur la lutte contre les faux médicaments est organisée par le gouvernement togolais, en partenariat avec la Fondation Brazzaville.  L’objectif du sommet est d’introduire de nouvelles législations visant à criminaliser le trafic de faux médicaments, de mettre en place des mécanismes appropriés au niveau national afin d’assurer une application stricte de la législation pénale et d’encourager d’autres Etats africains à se joindre à la lutte.
D’après les organisateurs, six chefs d’Etats ont déjà confirmé leur participation, à savoir les présidents Adama Barrow, de la Gambie, Denis Sassou N’Guesso, de la République du Congo, Mahamadou Issoufou, du Niger, Macky Sall, du Sénégal, Yoweri Museveni, de l’Ouganda et Faure Gnassingbé, l’hôte du sommet.
Des figures de la Fondation Brazzaville sont également attendues parmi lesquelles Jean-Yves Ollivier, président de cette fondation ; Joyce Banda, ancienne présidente du Malawi, Olusegun Obasanjo, ancien président du Nigéria, Kgalema Motlanthe, ancien président de l’Afrique du Sud, Amama Mbabazi, ancien Premier ministre de l’Ouganda, Amara Essy, ancienne Premier ministre de Côte d’Ivoire, Kabiné Komara, ancien Premier ministre de Guinée.

Source : www.adiac-congo.com

Pakistan : 50 000 inspections ont été menées en 2019 afin de lutter contre le trafic de médicaments falsifiés et de qualité inférieure

Selon le rapport du groupe de travail sur les faux médicaments, de janvier à novembre 2019, 51194 inspections ont été menées et 7135 violations de la loi Drap 2012, ont été recensées.
Le document montre que 587 cas de vente de médicaments non autorisés ont été enregistrés mais aussi 1 710 cas de vente de médicaments sans garantie / fausse garantie, 1 895 cas de vente de médicaments sans autorisation de vente de médicaments, 830 cas de vente de médicaments sans personne qualifiée et 390 cas de vente de médicaments périmés ont été enregistrés.
Par ailleurs, 222 cas de vente de médicaments mal étiquetés, 11 cas de vente de médicaments contrefaits, 513 cas de conditions de stockage insatisfaisantes, ont également été découverts.

Source : www.dawn.com

Dubai : Dubaï s’engage à mettre en œuvre un système complet de suivi et de traçabilité des médicaments en 2020

L’émirat a introduit la traçabilité par lots des médicaments en 2017 – sur la base des codes data Matrix GS1 portant le numéro d’identification mondial (GTIN), la date d’expiration et le numéro de lot / lot du médicament. La Dubai Health Authority affirme que la nouvelle initiative de sérialisation lui permettra pour la première fois de surveiller les médicaments fabriqués aux EAU et à l’étranger « de la chaîne de production à la prescription ». Elle a également confirmé avoir entamé des discussions avec des sociétés de fabrication et d’approvisionnement pharmaceutiques pour planifier la mise en œuvre du nouveau système.

Source : www.khaleejtimes.com