Sénégal : Les traitements illicites contre le COVID-19 pris d’assaut

Au Sénégal, des résultats officiels démontrent que l’hydroxychloroquine, permettrait une guérison plus rapide de la maladie qui a touché 1 329 personnes dans le pays et provoqué 11 décès au 6 mai. Mais la difficulté de se procurer ces médicaments dans le circuit formel pousse de plus en plus de Sénégalais à se tourner vers le marché informel. Prix trois fois plus élevés, conseils douteux des revendeurs, boites de médicaments périmées voire falsifiées. Les citoyens se heurtent aux dangers de ce marché parallèle où la traçabilité et les règles de sécurité n’existent pas. Il y a quelques semaines, l’OMS alertait sur la présence de traitements de chloroquine falsifiés en Afrique pouvant engendrer des « effets secondaires graves ».

Source : www.tacticsn.com

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *