Ghana : Les craintes grandissent que le coronavirus puisse créer une «crise parallèle mortelle »

L’agence de santé du Ghana craint que le pays, avec plus de 1 500 cas de COVID-19 signalés, subisse une augmentation du trafic de médicaments falsifiés ou de qualité inférieure. La FDA a déjà saisi des désinfectants pour les mains de qualité inférieure. « L’effort actuellement fait contre la propagation de COVID-19 signifie, de fait, que l’accent est moins mis sur la surveillance de routine du marché », explique une représentante de l’agence de santé. « Cela signifie qu’il pourrait y avoir un afflux aux frontières de produits médicaux de qualité inférieure – y compris ceux pour le COVID-19. »
Des mesures telles que l’éloignement social et les restrictions restreignent également le travail que les régulateurs pourraient faire, a-t-elle ajouté. La FDA garde aussi un œil sur les publications des médias sociaux proposant des remèdes miracle. Les services de police du Ghana ont averti les gens de se méfier des offres en ligne de vaccins contre le COVID-19.

Source : www.theguardian.com

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *