Chine : La peine de mort encourue pour la fabrication ou la distribution de faux médicaments contre le coronavirus

La mise à jour du code pénal chinois a été révélée par Pékin alors que le nombre de cas d’infection par la nouvelle souche Covid-19 de coronavirus a atteint environ 78 000 personnes en Chine.
Cette mise à jour, qui prévoit des sanctions plus sévères jusqu’à la peine de mort dans les cas graves, couvre 21 délits liés aux coronavirus. « Nous devons résolument réprimer la production et la vente de médicaments, d’appareils médicaux et de matériel sanitaire contrefaits », a déclaré le Président chinois. Il a déjà été signalé que des masques faciaux contrefaits étaient vendus au public, bien que les « Centers for Disease Control and Prevention » (CDC) des États-Unis ne recommandent pas réellement leur utilisation au grand public.

Source : www.securingindustry.com

Retour

Les commentaires sont fermés.