Mauritanie : Le nouveau gouvernement fait de la réglementation de la vente des médicaments sa priorité

En Mauritanie, la mauvaise qualité des médicaments en vente dans les pharmacies du pays est un fait notoire. Ces médicaments ne guérissent pas les maladies pour lesquelles ils sont prescrits et leur effet, le cas échéant, n’apparaît qu’après une longue période de consommation, conduisant souvent à des effets secondaires. Plus que cela, les patients mauritaniens qui se font soigner à l’étranger, notamment au Sénégal et en Tunisie, où on leur prescrits les mêmes médicaments que dans leur pays d’origine. Sauf que ceux-ci soignent vraiment.
Après sa nomination au gouvernement, le nouveau ministre a procédé à des inspections des pharmacies pour s’assurer de leur conformité à la réglementation en vigueur, notamment l’existence d’un processus d’autorisation d’ouverture et d’un pharmacien formé, en plus des réfrigérateurs pour la conservation des produits. À la suite des inspections, de nombreuses pharmacies ont déclaré volontairement des quantités de produits périmés qui ont été détruits par le ministère. « Une fois que nous aurons un laboratoire qui pourra vérifier la composition des médicaments, nous aborderons sérieusement ce problème », a déclaré le ministre lors d’une émission télévisée il y a quelques jours, il a même précisé que les sanctions pour les vendeurs de produits pharmaceutiques falsifiés ne se limiteraient pas à la fermeture de pharmacies mais pourraient aller jusqu’à des poursuites. La fermeté affichée et les mesures déjà prises contre les pharmacies ont été largement saluées par les Mauritaniens, notamment via les réseaux sociaux.

Source : www.journalducameroun.com

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *