Royaume-Uni : Les excipients marqués à l’ADN permettent l’authentification des médicaments

Une étude menée par des scientifiques du King’s College de Londres en collaboration avec la police de Dubaï et l’Applied DNA Sciences a évalué pour la première fois l’ajout direct de marqueurs d’ADN à un mélange excipient-poudre. Les chercheurs ont utilisé un équipement de traitement pharmaceutique standard pour fabriquer des comprimés de 400 mg de lactose. Ils ont constaté que les propriétés physiques des comprimés ainsi obtenus, telles que leur dureté, leur uniformité et leur tendance à se déchiqueter ou à s’effriter sous l’effet de la compression, n’étaient pas affectées par les étiquettes ADN. Les étiquettes ADN ajoutées aux excipients lors de la fabrication des comprimés restent donc stables et peuvent être utilisées pour l’authentification, même après des mois de conditions environnementales difficiles.

Source : www.securingindustry.com

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *