International : De plus en plus de médicaments falsifiés sont fabriqués en Asie du Sud Est selon une étude de l’ONUDC

internationalSelon une étude des Nations Unies, de plus en plus de médicaments falsifiés seraient fabriqués dans les pays de l’Asie du Sud-Est. Ceci serait en partie dû au fait que des producteurs pharmaceutiques légaux et illégitimes basés en Inde et en Chine ont transféré ou externalisé certaines activités. Les groupes criminels organisés en Asie participeraient activement au commerce illicite de médicaments en ligne. En Indonésie, par exemple, de grands groupes de contrefaçons de produits pharmaceutiques coordonnent la majeure partie de la fabrication et du trafic de médicaments illicites dans le pays, une grande partie des échanges s’effectuant par Internet. Les groupes criminels basés en Asie tenteraient également de plus en plus fréquemment d’acheminer des médicaments falsifiés et contrefaits par l’intermédiaire de pharmacies en ligne en Amérique du Nord. Selon le rapport, « un large éventail de médicaments falsifiés ont été détectés ces dernières années en Asie du Sud-Est, notamment des vaccins antirabiques falsifiés, des médicaments anticancéreux, des traitements antimicrobiens, des stéroïdes anabolisants, des somnifères, des kits de test de grossesse et des médicaments pour l’infertilité et la perte de poids. Dans la région du Mékong, la circulation de médicaments antipaludiques falsifiés reste une menace pour la santé. Des cas de paludisme résistant aux médicaments ont été signalés dans des zones frontalières critiques, comme le long des frontières entre la Thaïlande, le Cambodge et le Myanmar. »
Enfin, la corruption est mentionnée comme jouant un rôle important dans le commerce de médicaments falsifiés.

Source : www.unodc.org

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *