Sénégal : Le chef de l’Etat n’aurait finalement pas gracié le trafiquant impliqué dans l’affaire des faux médicaments de Touba Belel

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a sous-entendu lors de son discours de lancement du Dialogue national, ne pas avoir accordé la grâce présidentielle au trafiquant de faux médicaments Amadou Woury Diallo, accusé dans l’affaire des faux médicaments de Touba Belel. « Ce n’est pas moi qui fais la justice. Ma clémence ne peut intervenir qu’une fois les voies de recours et procédures judiciaires écoulées. …», a déclaré le chef de l’Etat. La grâce serait donc illégale, puisque la procédure judiciaire est toujours en cours dans cette affaire. Le procès a été renvoyé au 24 juin.

Source : www.pressafrik.com

Retour

Les commentaires sont fermés.