L’IRACM a 8 ans ! Retour sur son action de sensibilisation.

Créé en Novembre 2010, l’IRACM fête ses 8 ans et profite de cet anniversaire pour faire le point sur une de ses missions essentielles : informer le plus large public des dangers des faux médicaments.
Un récent sondage diligenté par les répartiteurs pharmaceutiques français a montré que 64% des français étaient « très inquiets » face à la vente de faux médicaments sur internet. Y aurait-il une prise de conscience ? On ne peut que le souhaiter car l’un des facteurs majeurs favorisant la prolifération des faux médicaments sont le manque de sensibilisation des patients et le déficit général d’information sur ces risques.

L’IRACM, précurseur dans le domaine de l’information

Au sein des pays développés et particulièrement en France, la confiance vis-à-vis des systèmes de santé est la règle. Mais la volonté de contourner la réglementation vis à vis de l’accès à certains médicaments (psychotropes ou traitements des dysfonctions érectiles par exemple), le développement des pratiques d’automédication et l’avènement d’internet, tous ces facteurs tendent à générer des comportements à risque. L’une des missions de l’IRACM a donc été, durant 8 ans, d’agir à la source en informant sur la nature, la dangerosité et l’étendue de la menace.

Illustration-5Campagne « Le Faux médicament KESAKO ? »
Un site web ludique et un livret de conseils mis à la disposition des patients dans les salles d’attente des médecins et des CHU
« Le faux médicament, késako ? » est le premier livret d’information dédié aux patients et expliquant les risques de la falsification de médicaments. Une brochure de 16 pages, éditée à 180 000 exemplaires et mise à la disposition des patients dans les salles d’attente des médecins et des CHU.
http://www.le-faux-medicament-kesako.com

« Faux vaccins », « Faux produits vétérinaires ».
Deux fiches d’information montrant l’étendue du trafic.
Compléments d’information de la campagne Kesako, ces deux brochures informatives s’intéressent à deux catégories de produits pharmaceutiques touchées elles aussi par la falsification : les vaccins et les produits vétérinaires.
http://www.iracm.com/vaccin/mobile/#p=1
http://www.iracm.com/veterinaires/mobile/

Campagne « les 12 règles d’or pour acheter en toute sécurité des médicaments sur internet ».
Des conseils pratiques pour acheter en toute sécurité ses médicaments sur internet.
livret-internet-IRACMEn proposant ces 12 règles d’or, l’IRACM a tenté de mieux armer les consommateurs/ internautes face aux dangers de l’achat de médicaments sur le web et au choix de leur e-pharmacie.
La campagne a été déclinée sous forme de brochure, d’infographie et de trois vidéos pédagogiques :
• La face cachée des sites illégaux de vente en ligne
• Max et Tony : Les risques de l’achat de médicaments en ligne
• Max et Tony : 12 règles d’or pour bien acheter sur internet
http://www.le-faux-medicament-kesako.com/2016/11/16/12-regles-dor-ne-risquer-sante-vie-achetant-medicament-internet/

Campagne « voyager avec des médicaments ».
Un livret pédagogique distribué dans les pharmacies françaises.
Lancée par l’IRACM en partenariat avec l’Association Nationale des Etudiants en Pharmacie de France (ANEPF), l’Institut national de la propriété industrielle (INPI), l’ordre national des pharmaciens (ONP) et le Comité National Anti-Contrefaçon (CNAC), ce livret de conseils imprimé à près d’1 000 000 d’exemplaires a été distribué dans la quasi-totalité des officines de l’hexagone.
http://www.le-faux-medicament-kesako.com/les-medicaments-en-voyage-2/

Vidéo « La famille Toutfaux » – Un « court métrage » drôle et virale pour toucher toute la famille
Illustration-6Ce film humoristique, reprenant les codes de la sitcom, met en scène une famille française dont trois de ses membres ont tenté l’achat de produits dits « de confort » sur internet. Il a recueilli plus de 3 millions de vues sur les réseaux sociaux en quelques semaines.
https://www.youtube.com/watch?v=JwplAEjzUjI

Sensibiliser les plus jeunes, l’IRACM a relevé le challenge !

Les « e-pharmacies » ont envahi la toile, les spams nos messageries et les réseaux sociaux sont devenus un vecteur clé du trafic de faux médicaments. Il est à craindre que les générations futures soient de plus en plus sollicitées par des publicités et autres annonces vantant les mérites de tel ou tel produit miracle. C’est pour répondre à ce nouvel enjeu que l’IRACM a imaginé des outils d’information reprenant les codes des « digital natives ».

Illustration-7« Le choix d’Hugo », la première vidéo interactive sur le faux médicament.
Cette vidéo première du genre, présentée lors de la journée mondiale anti-contrefaçon de 2016, est destinée à sensibiliser les plus jeunes : lycéens, étudiants ; aux dangers de l’achat de médicaments sur internet.  Le scénario, à choix multiples, voulu très réaliste, plonge le spectateur dans une histoire dont il devient lui-même le héros : Hugo un jeune étudiant en prépa tenté de booster ses performances grâce à des médicaments. Au joueur de faire les bons choix !
http://www.iracm.com/hugo/

« Blake Cartel 2.0 », le premier jeu vidéo sur les faux médicaments récompensé par les Trophées de la communication 2017
Dans « Blake : Cartel 2.0 », l’IRACM met le joueur dans la peau du héros, Blake, un flic infiltré chez des narcotrafiquants sud-américains. Immergé, il découvre, au fur et à mesure du scénario, la face cachée du crime organisé ainsi que les dangers de la falsification de médicaments. Gratuit, le jeu a été téléchargé près de 1000 fois en un mois sur Apple Store et Google Play, Il a également été Lauréat dans la Catégorie Meilleure action de communication sur un thème précis réalisée par un organisme privé lors des Trophées de la communication 2017.

« Bad Pills », un second jeu vidéo pour mobile.
Le joueur doit réussir à distinguer le(s) faux médicament(s) sur des plaquettes de médicaments ; il découvrira au fil du jeu les conseils de prévention et les recommandations de bonnes pratiques.
http://www.iracm.com/bas-pills

« Faux médicament, attention danger !
Un dessin animé à destination des jeunes écoliers africains, créé en collaboration avec la Fondation Chirac
L’objectif est de sensibiliser les enfants sur le danger d’acheter des médicaments dans la rue. Il leur apprend également à quel point il est complexe et difficile de remonter les filières criminelles.
https://youtu.be/QkdO607K9RY

L’IRACM, leader de la formation

Disposer de personnels sensibilisés aux dangers de la falsification et formés à la détection des faux médicaments reste un prérequis indispensable pour renforcer la lutte contre des trafiquants d’un nouveau genre. C’est pourquoi l’IRACM a développé, depuis 8 ans, des formations spécialisées de haut niveau dispensées dans toutes les régions du globe. L’institut a également participé à la conception de modules d’e-learning diplômants.

elearning-iracm2Un e-learning d’investigation sur la Cybercriminalité pharmaceutique avec l’Université de Technologie de Troyes.

L’Université de technologie de Troyes propose depuis plus de dix ans des formations en cyber-sécurité pour les forces de l’ordre et pour les étudiants. Grâce à l’expertise et au soutien de l’IRACM l’UTT rajoute une corde à son arc avec une formation sur la cybercriminalité pharmaceutique.

Un e-learning d’enquête en partenariat avec Interpol destiné aux agences et forces d’application de la loi.

À travers des scénarios réels et des exemples d’opérations internationales ciblant la vente en ligne de produits médicaux illicites, ce e-learning offre un aperçu de haut niveau des procédures d’enquête impliquées dans la lutte contre le commerce illicite de produits médicaux. Ce cours a été conçu par des experts d’INTERPOL, de l’IRACM, de l’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) et de l’Agence nationale du Nigeria pour la gestion et le contrôle des aliments et des médicaments (NAFDAC). Ce module est maintenant disponible en anglais, français et espagnol.

Un e-learning complet en accès libre pour tout savoir sur la falsification de médicaments.

Pédagogique et ludique, le programme de formation en ligne de l’IRACM est découpé en 7 modules qui permettent de savoir comment est fabriqué un médicament, comment il est mis sur le marché, comment s’organise la lutte contre la contrefaçon de médicaments, quelles sont les législations applicables mais aussi, plus concrètement, comment on peut identifier une pharmacie en ligne illégale ou encore tenter d’authentifier une boîte de médicaments. Gratuit et disponible en français, en anglais et en espagnol, ce e-learning est destiné à tous les publics.
http://www.iracm.com/elearning/IRACM_fr.html

La recherche, mission importante de l’IRACM

Illustration-8Les trafiquants de faux médicaments profitent encore trop largement d’une vaste méconnaissance de l’ampleur et de la nature du phénomène. Cette ignorance engendre une forme d’insouciance non seulement de la part des consommateurs, victimes potentielles, mais également parfois de la part des autorités nationales et internationales qui seraient pourtant en position de lutter efficacement contre ce trafic. C’est pourquoi l’Institut a choisi de placer la recherche au nombre de ses missions prioritaires.

Rapport « contrefaçon de médicaments et organisations criminelles ». Une analyse inédite des nouvelles stratégies criminelles en lien avec le trafic de faux médicaments.
Basée sur l’analyse de cas concrets et d’interviews d’experts reconnus mondialement, cette première étude internationale dresse une typologie circonstanciée des activités criminelles révélées ces dernières années. Elle propose également une réflexion sur les nouveaux enjeux sanitaires et géopolitiques inhérents au développement de tels trafics ainsi que des pistes de réflexion pour une prévention et une répression plus efficaces.

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *