Royaume-Uni : Plus de 50% des pharmacies ne seront pas prêtes à mettre en oeuvre la directive médicaments falsifiés le 09 février prochain.

Jerome Bertin, directeur général de SecurMed, a déclaré à The Pharmaceutical Journal que « moins de la moitié » des pharmacies britanniques se sont inscrites au système national de vérification des médicaments du Royaume-Uni. Or, en vertu de la directive européenne, les pharmacies britanniques sont tenues de s’inscrire auprès de SecurMed et de disposer du matériel nécessaire pour scanner le code-barres 2D qui doit figurer sur tous les nouveaux emballages de médicaments sur ordonnance vendus en Europe. Un retard qui serait dû aux incertitudes liées aux Brexit et aux modalités de sortie du pays de l’UE.

Source : www.pharmaceutical-journal.com

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *