France : Directive médicaments falsifiés : la France pas encore prête !

A partir du 09 février, les médicaments vendus en Europe devront être systématiquement scannés pour être sûr qu’il ne s’agit pas de contrefaçons. Mais en France, les pharmacies ne sont pas prêtes. Outre la mauvaise volonté de certains, les pharmaciens ont aussi pointé du doigt d’autres problèmes très concrets : quid de la facturation d’un médicament quand celui-ci n’est pas encore en stock, ce qui était possible jusqu’à présent ? Ou de la préparation des doses administrées par les pharmaciens pour des patients ne pouvant se rendre dans les officines, par exemple des résidents d’Ehpad ? Faute de précisions de la Direction générale de la santé (DGS), elle-même en attente d’un retour de la Commission européenne, la plupart des logiciels officinaux n’ont pas encore été adaptés à la sérialisation. Les industriels, eux, sont préparés de même que les grossistes-répartiteurs.

Source : www.nordlittoral.fr

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *