Twitter refuse de donner accès à ses données sur les opioïdes à un chercheur américain

Un chercheur de l’université de Californie à San Diego, qui étudie les ventes illicites d’opioïdes sur les réseaux sociaux, s’est vu refusé l’accès à certaines données par Twitter.
Le chercheur a avoué avoir été étonné par le refus de Twitter compte tenu de l’épidémie de surdose d’opioïdes qui sévit aux États-Unis. Le refus de la plateforme semblerait cependant résulter d’une violation de ses conditions d’utilisation ; l’utilisation des données du service pour la surveillance des utilisateurs étant interdite.

Source : www.fredzone.org

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *