Suisse : L’agence de santé lance un recours officiel contre la société Alkopharma pour mise en danger de la vie des patients dans une affaire de falsification de médicaments

Entre 2007 et 2011, plus de 100 000 flacons d’anticancéreux périmés ont été administrés à des patients suisses et français. Ces traitements, utilisés pour traiter les cancers de l’ovaire, de la vessie et du sein mais aussi chez les enfants, ont été falsifiés par leur fabricant, la société luxembourgeoise Alkopharma. Celle-ci avait sciemment changé les dates de péremption de ses produits, pour certains périmés depuis plusieurs années, afin d’écouler ses stocks. Au total, Alkopharma a vendu 98 820 flacons de ces anticancéreux sous-dosés en France pour plus de 3,2 millions d’euros et un peu plus de 2000 en Suisse. Un tribunal a condamné les responsables de l’entreprise en 2016 à des peines financières. En ce début d’année, l’agence de santé suisse, Swissmedic, a lancé un recours contre ces sanctions jugées trop légères à l’encontre d’une entreprise qui a mis la vie de patients en danger. Alkopharma a, depuis cette affaire, fait faillite.

Source : www.letemps.ch

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *