Une hotline pour dénoncer des cosmétiques et médicaments contrefaits en Indonésie

Devant l’augmentation du nombre de faux médicaments et faux cosmétiques circulant en Indonésie, et notamment via Internet, l’Agence des produits alimentaires et médicamenteux (BPOM) met en place une ligne téléphonique pour recueillir les plaintes locales sur des médicaments et cosmétiques illicites. Les faux produits de santé les plus fréquemment vendus en ligne sont les médicaments utilisés dans la médecine traditionnelle, ou contenant des substances chimiques ou encore les faux produits cosmétiques.

La BPOM va pour cela coopérer avec la police nationale et Interpol. L’an dernier, l’opération internationale Pangea VII menée dans 15 villes du pays dont Jakarta, Manado, Medan, Denpasar et Surabaya, a permis d’identifier 302 sites Internet illégaux.

Source : Jakarta Post

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *