PANGEA VIII : Plus de 20 millions de médicaments illicites et faux saisis dans 115 pays

Du 9 au 16 juin 2015, une vaste offensive internationale coordonnée par Interpol a été menée contre le crime pharmaceutique.           

(Photo : Interpol)

Une nouvelle opération d’envergure internationale, ciblant la vente illicite de médicaments sur Internet, a été organisée par Interpol entre le 9 et le 16 juin 2015, simultanément dans 115 pays[1]. Cette opération Pangea VIII s’inscrit dans une série d’opérations menées chaque année dans le monde.

Cette année, l’opération a abouti à 156 arrestations et à la saisie de 20,7 millions de médicaments potentiellement dangereux, d’une valeur de 81 millions de dollars américains. Des milliers de colis ont été interceptés par les 236 agences impliquées dans l’opération : police, douane et autorités de santé.

Parmi les produits saisis, des traitements pour l’hypertension artérielle, la dysfonction érectile, des médicaments traitant le cancer, et des compléments alimentaires.

A l’occasion de cette opération, 2 414 sites illégaux de commerce électronique de médicaments ont été fermés et 550 annonces publicitaires pour de produits pharmaceutiques illicites ont été suspendues.

Bilan de l’opération :

  • En France, 1,07 million de comprimés et 1,1 tonne de médicaments falsifiés (de contrebande ou de contrefaçon de produits pharmaceutiques) ont été saisis par la douane, essentiellement des érectiles, des produits de régimes et des substances dopantes. 81 sites illégaux de vente de faux médicaments qui feront l’objet de procédures judiciaires ou de coopération internationale afin de garantir leur fermeture. 16 enquêtes portant principalement sur les centrales de vente par petites annonces ont également été diligentées par la gendarmerie nationale sur l’ensemble du territoire français (ANSM).L’OCLAESP a interpellé six individus qui fabriquaient illégalement des produits dopants sur le sol national. Les perquisitions effectuées à leurs domiciles ont permis la découverte et la saisie d’une importante quantité de stéroïdes anabolisants (472 flacons, 3240 comprimés), d’hormones (400 comprimés), d’insuline (270 cartouches et 20 seringues), de contrefaçon de médicaments érectiles (68 comprimés) et des produits pharmaceutiques non encore identifiés (92 flacons et 700 gélules). Via internet, ils se fournissaient en étiquettes avec codes et marques, autocollants holographiques, matériels de laboratoire… Les enquêtes sont toujours en cours.
  • Au Royaume-Uni, 6,2 millions de médicaments contrefaits et non autorisés d’une valeur de 15,8 millions de £ et 15 000 dispositifs de santé ont été saisis lors de l’opération (MHRA). Les saisies comprennent des pilules amincissantes, des comprimés contre la dysfonction érectile, des comprimés contre l’anémie et des d’autres traitant les troubles du sommeil.  Au Royaume-Uni, l’opération a également conclu à la fermeture de 1 380 site internet illégaux, dont 339 étaient des sites locaux.
  • En Espagne, la Guardia Civil a saisi 1 022 352 doses de médicaments contrefaits. Parmi les produits saisis : 285 269 traitements contre la dysfonction érectile, 235 424 doses de médicaments pour développer la masse musculaire, 118 627 psychostimulants, 40 206 suppléments et compléments vitaminés, 40 122 analgésiques et antibiotiques et aussi 790 produits amaigrissants, entre autres.

    Cette opération a conduit à l’arrestation de 19 personnes, tandis que 837 inspections ont été menées dans divers établissements tels que les herboristeries, les centres sportifs, les sex shops, les pharmacies et les magasins diététiques. Ainsi, un total de 196 infractions administratives et 4 infractions pénales a été enregistré.

  • Aux Etats-Unis, les inspecteurs de la FDA, en collaboration avec d’autres organismes fédéraux, ont dépisté et saisi les produits médicaux illicites et des dispositifs médicaux reçus par mail à Chicago, Miami et New York. 814 colis ont été interceptés et envoyés à la FDA pour un suivi.
    Des mesures ont été prises contre plus de 1 050 sites internet vendant illégalement des médicaments potentiellement dangereux. Parmi les mesures prises,  l’envoi par la FDA de lettres d’avertissement aux exploitants de près de 400 sites web proposant des médicaments non approuvés ou illégaux, ainsi qu’à 9 entreprises de distribution de dispositifs médicaux non approuvés.
  • En Australie, 15 colis ont été interceptés au centre postal et au fret aérien de Perth durant l’opération. La plupart des médicaments contrefaits saisis, provenant d’achats sur internet, étaient des médicaments pour animaux de compagnie non autorisés en Australie, et de faux produits de type Viagra pour traiter la dysfonction érectile. En tout, 80 colis ont été interceptés à Sydney, Melbourne, Brisbane, Adélaïde et Perth. Kareena Arthy, représentante des autorités vétérinaires du pays, rappelle que « les personnes qui achètent des médicaments illégaux pour leurs animaux de compagnie peuvent leurs infliger des souffrances par inadvertance. Ces médicaments n’ont pas été scientifiquement évalués ».

A propos de l’opération Pangea VIII, le Directeur Exécutif des Services de Police d’Interpol, Tim Morris, a déclaré « Grâce à une collaboration étroite entre les services répressifs, les agences de santé et les entreprises du net et de paiement, l’opération Pangea VIII d’Interpol a réalisé des progrès significatifs dans la protection des consommateurs en procédant à la fermeture de pharmacies en ligne illégitimes et à la saisie des produits pharmaceutiques illégaux et contrefaits. »

Cette opération est exemplaire et s’avère indispensable au niveau international pour lutter et conserver une santé optimum à la communauté mondiale. Toute contrefaçon d’un médicament ou d’un dispositif médical peut mettre gravement en danger la santé publique.

L’IRACM remercie et félicite tous les acteurs nationaux et internationaux impliqués dans cette opération qui est une grande réussite.

 

Les opérations Pangea, de 2009 à 2015.

Lire le communiqué de presse d’Interpol en anglais : Thousands of illicit online pharmacies shut down in the largest-ever global operation targeting fake medicines.

 


[1] Liste des pays participants : Albanie, Angola, Argentine, Arménie, Australie, Autriche, Azerbaïdjan, Bahamas, Bélarus, Belgique, Bénin, Bhoutan, Bolivie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Burkina Faso, Cameroun, Canada, Cap-Vert, Chili, Chine, Colombie, Costa Rica , Croatie, Chypre, République tchèque, Danemark, Djibouti, RDC, El Salvador, Estonie, Finlande, France, Gambie, Géorgie, Allemagne, Grèce, Guyana, Honduras, Hong Kong, Chine, Hongrie, Islande, Inde, Indonésie, Iran, Iraq, Irlande, Israël, Italie, Côte d’Ivoire, Japon, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Corée, Kirghizistan, Lettonie, Liban, Liechtenstein, Lituanie, Malawi, Malaisie, Malte, Maurice, Mexique, Mongolie, Monténégro, Maroc, Namibie, Pays-Bas , Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Irlande du Nord, Royaume-Uni, la Norvège, Paksistan, Paraguay, Pérou, Philippines, Pologne, Portugal, Roumanie, Russie, Rwanda, Samoa, Saint-Marin, l’Arabie Saoudite, Sénégal, Serbie, Seychelles, Singapour, Slovaquie, Slovénie , Afrique du Sud, Espagne, Sri Lanka, Swaziland, Suède, Suisse, Tadjikistan, Thaïlande, Tunisie, Turquie, Ukraine, Émirats arabes unis, Royaume-Uni, Uruguay, USA, Venezuela, Vietnam, Zambie, Zimbabwe.

Retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *