Le faux médicament, c’est quoi ?

L’IRACM lance une campagne nationale
LE FAUX MÉDICAMENT, KÉSAKO ?
Nouvelle édition 2016
pour alerter le grand public sur les dangers des faux médicaments
et conseiller les patients sur l’achat de médicaments en ligne
et la conduite à tenir en voyage

 

 

Le 1er juillet 2015, l’IRACM a lancé une campagne de sensibilisation et d’information pour mieux aider à comprendre la contrefaçon de médicaments. Elle est dédiée aux patients de France métropolitaine et DOM-TOM afin de les informer sur ce phénomène en forte progression dans le monde.

En 2013 et 2014,  3,6 millions de faux médicaments ont été saisis au Havre. Des vols de camions de médicaments ont eu lieu en Italie en début d’année, et l’Allemagne a assisté à l’introduction de faux médicaments dans sa chaîne légale de distribution du médicament en avril dernier. Ces faits montrent que le phénomène se rapproche de notre pays.

Dans ce contexte, l’IRACM a souhaité mener une action auprès du grand public, et surtout des patients pour :

• Préserver la santé des patients en les informant sur les risques liés à la contrefaçon de médicaments.
• Les alerter sur les éventuelles conduites à risque notamment en cas d’automédication et promouvoir les bonnes pratiques de consommation des médicaments, en particulier sur internet et lors de déplacements à l’étranger.

Si, en France, les patients sont protégés du fait que la chaîne de distribution du médicament est très sécurisée, en revanche, internet et les voyages représentent un danger. Les médicaments contrefaits ou falsifiés constituent un risque grandissant pour la santé publique.

Cette campagne nationale se décline à travers un livret pour les patients, un site internet, une affiche et un quiz. Toute l’information est regroupée sur le site internet www.le-faux-medicament-kesako.com.

 

 

 
La campagne « le faux médicament, késako ? » en bref

  • Date de lancement : 1er juillet 2015
  • Pays concerné : France métropolitaine et DOM-TOM
  • Des milliers de livrets d’information et de conseils sont mis à disposition dans les salles d’attente des médecins et dans les CHU, ainsi que sur internet pour prévenir des dangers de la contrefaçon de médicaments.
  • Un site web comportant tous les liens utiles pour acheter des médicaments sur internet sans risque et savoir comment se comporter en voyage est en accès libre www.le-faux-medicament-kesako.com. Un quiz pour tester vos connaissances vous y attend.
  • En cas de doute sur un médicament acheté sur internet, abstenez-vous de le consommer et parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.
  • Un film de sensibilisation mettant en scène « La famille Toutfaux » et l’achat de divers produits sur internet.

– Consulter le site www.le-faux-medicament-kesako.com et retrouvez toutes les informations et le livret d’information sur le faux médicament.

– Film « La famille Toutfaux » à voir en famille pour sensibiliser sur l’achat de produits ou médicaments sans ordonnance sur des fausses pharmacies.

– Pharmaciens : l’affiche et le livret de la campagne sont disponible sur le site du Cespharm (Ordre National des Pharmaciens).

Télécharger l’affiche de la campagne.
Lire le communiqué de presse  

 

Retour

4 réflexions au sujet de « Le faux médicament, c’est quoi ? »

  1. Comment peut on se procurer des leaflets de la campagne, à distribuer aux patients à l’officine ?
    car quoi de mieux que de parler de contrefaçon de médicaments avec son pharmacien !!
    Merci d’avance de votre réponse

    Philiberte BERARD
    Pharmacie Centrale
    1 rue Jean Jaures
    93 130 NOISY LE SEC

    • Bonjour,

      Vous êtes effectivement l’un des interlocuteurs privilégiés pour parler de ce phénomène. Je prends en compte votre demande et vous fait parvenir ceci.

      Bien cordialement,

  2. Bonjour,

    Serait-il possible de nous procurer des documents à distribuer à nos clients pour appuyer notre discours?
    Merci d’avance.

    Cordialement,
    Mme Corinne Tardat
    Pharmacie Tardat
    8 Place Camille Godard
    33460 Arsac

    • Bonjour,

      Nous souhaitons privilégier le format électronique qui peut être lu ou télécharger sur le site de la campagne http://www.le-faux-médicament-kesako.com. Je vous invite à visiter le site de cette campagne qui est complet et accessible à tous.

      Nous sommes en train de réfléchir à un envoi à toutes les pharmacies françaises afin d’informer vos patients sur ce phénomène.

      Bien cordialement,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *