Les faux médicaments sont le nouveau créneau des cartels de la drogue dans le monde

Le Laboratoire central d’analyse des contrefaçons de Sanofi à Tours, créé en 2008, a reçu 22000 médicaments suspects en 6 ans. Environ un millier étaient des faux. Le travail de détection est de plus en plus complexe. Ce sont le plus souvent les cartels de la drogue qui se cachent derrière ce commerce, car aujourd’hui ce trafic rapporte plus que celui de la drogue, selon un rapport récent de l’Institut International de Recherche Anti-Contrefaçon de Médicaments (IRACM).
En 2010, il a rapporté 75 milliards de dollars dans le monde. Selon l’OMS, environ 700 000 personnes meurent chaque année à cause de faux médicaments contre la malaria ou la tuberculose.
Ce trafic touche aussi l’occident. En 2011, 27,5 millions de médicaments contrefaits ont été saisis par les douanes européennes. Ce phénomène a été amplifié par Internet. 1 médicament sur 2 vendu sur Internet est un faux.  La lutte s’organise, le laboratoire de Sanofi est au cœur d’un réseau d’une centaine de sites répartis dans 41 pays.

Retour

Les commentaires sont fermés.