Yémen : Le médicament contrefait et de contrebande est un risque permanent pour les patients

Une campagne de sensibilisation pour combattre le phénomène croissant de vente de médicaments contrefaits et de contrebande.

Selon le Ministère de la Santé yéménite, jusqu’à 60% des médicaments sont introduits clandestinement dans le pays, y compris les produits de contrefaçon. Le Ministre de la Santé a annoncé que 1 500 sortes de médicaments de contrebande et contrefaits sont facilement disponibles sur le marché.

Les trafiquants de médicaments encourent souvent trois ans de prison et une amende de 700 000 YR (ou 3 256 USD). Cependant, la loi est rarement appliquée.

Le 10 décembre 2013, une campagne de sensibilisation «Mon médicament est ma vie »* a été lancée à destination des autorités gouvernementales, des entreprises importatrices et des pharmaciens pour les informer sur les médicaments de contrebande et contrefaits impropres à la consommation.

* « My medicine is my life »

Actualité éditée par YemenTimes.com et Nationalyemen.com

Retour

Les commentaires sont fermés.